La Chute de la Maison Manga

Publié le par Nicolas

La Chute de la Maison Manga

 

Ami libraire Merci du fond du coeur!!!!

 

Voici son article sur le sujet, je vous invite à en découvrir ses commentaire sur son site.

 

"Mes ventes de mangas chutent.

 

Oui, je sais, je frappe fort d’entrée, mais parfois il faut savoir bien secouer dès le début pour que jaillisse encore mieux l’éclat de votre attention.

 

Bon, ça fait quand même un petit moment que c’est le cas, le marché s’érode, c’est un poil moins l’Eldorado éditorial qu’à l’époque. Je ne suis pas là pour faire toute une étude sur le sujet, avec tout plein de chiffres pour appuyer mon propos (moi je ne fais que soulever des problèmes et raconter des histoires), il va donc falloir me croire sur parole. D’autant plus que je les ai vus, les chiffres, mais que j’ai une mémoire de passereau amnésique. En tout cas, à mon niveau à moi, la baisse se situe autour de 30% sur les deux dernières années et -15% depuis le mois de Janvier.

 

Je ne vais pas sombrer dans la facilité et montrer d’un doigt vengeur les multiples sites de « scan-trads » qui proposent gratuitement et illégalement les mangas en avant-première, même si bon, il faut pas non plus se leurrer, ils sont un paquet à lire sans acheter, et qu’on ne vienne pas me dire qu’ils n’auraient pas acheté le manga de toute façon, ça c’est du pipeau de raton laveur. Et je pouffe légèrement aussi quand on vient m’expliquer que attends, si j’achète pas de mangas, c’est parce que c’est trop mal traduit, les éditeurs ils respectent trop pas les lecteurs, alors je boycotte. On se donne bonne conscience comme on peut, c’est sûr qu’il vaut mieux lire sur son écran d’ordinateur quelque chose de mal traduit depuis l’anglais par un bénévole qu’un livre pas trop mal traduit depuis le japonais par un professionnel (et ce sont de vrais professionnels, j’en ai un parmi mes clients). Lire une Bd/un manga/un livre sur un écran ne m’intéresse tellement incroyablement pas que je me retrouve complètement largué vis-à-vis de mes clients les plus aguerris qui ont tout vu tout lu avant même que ça sorte.

 

- Ouais Doubt c’est pas trop mal, un peu surfait pour l’instant, je vois pas pourquoi tout le monde en fait tout un pataquès, tout dépendra de comment ça finit

- Oh ça va, la fin est bien

-…

 

Et qu’on ne vienne pas non plus me dire que le livre coute trop cher, que c’est pour ça qu’ils téléchargent. Tout ce qui dépasse les 0€ sera forcément plus cher que le gratuit (ma logique m’impressionne moi-même). Certains éditeurs ont tenté le manga moins cher, c’est pas pour autant que tout le monde se jette dessus, même quand c’est un titre de qualité. Si vous avez le choix entre acheter un manga que vous avez déjà lu en scan à 4€ et enrichir votre opérateur mobile en envoyant plusieurs MMS vous montrant posant à côté d’un de vos graffiti (je l’ai vu faire pas plus tard que l’autre jour, je soupçonne la jeunesse de sombrer lentement mais tranquillement dans une forme de crétinerie bienveillante), eh bien vous optez pour la postérité digitale. Idem pour les paquets de cigarettes, qui ne se téléchargent pas encore, eux. Tout est question de priorité et d’allocation de l’argent de poche. On a l’air beaucoup moins cool adossé à un mur en train de lire qu’adossé à ce même mur entouré de filles qui pouffent, une cigarette à la main.

 

C’est pas non plus pour rien que j’ai arrêté de vendre du Dvd, ça devenait une catastrophe au niveau des ventes. Et au niveau des marges. Et de la concurrence d’internet (et là je parle pas que des téléchargements). Et du foutage de gueule des éditeurs.

 

Alors ok, j’ai dit que je les montrais pas du doigt alors qu’en vrai si, un peu. Disons surtout que je les comprends, et qu’au moins ils lisent. En s’abimant les yeux sur un écran irritant, certes, mais au moins ça justifiera toutes les fermetures de librairies et les ouvertures d’opticiens à la place.

 

- Vous avez le nouveau tome de Dofus ?, me demande un jeune homme d’une dizaine d’années qui n’a pas tout compris aux formules de politesse.

 

Comme quoi il y a encore de la place pour le papier, même si c’est pas avec le manga Dofus qu’on va tirer la sous-culture vers le haut.

 

- J’ai le dernier sorti, oui, mais j’imagine que tu parles du prochain à venir, le tome 11

- Oui voilà, vous l’avez ?

- Non, désolé (en vrai je le suis pas vraiment, je fais souvent semblant), il sortira Jeudi, dans une semaine

- Ah ok. Et vous l’avez ?

 

Peut-être n’a-t-il pas non plus tout compris aux formules du futur

-Eh bien non, vu qu’il ne sort que la semaine prochaine

- Oui mais vous pourriez normalement les avoir après tout le monde et cette fois-ci l’avoir à temps

 

Il n’a que dix ans, je vais pas me vexer pour si peu (ptit con), il doit s’imaginer en plus, comme 80% des Français, qu’outre un service approximatif, les prix sont plus élevés en librairie qu’en grande surface ou qu’à la Fnac

- Et vous les faites à combien sinon ?

Bingo

- Au prix normal

- Ah d’accord. Je viendrai peut-être le chercher.

 

Et au moment de partir il ajoute :

- Mais de toute façon c’est pas sûr, car j’aime pas lire. Vous vous devez vraiment aimer lire pour travailler ici.

 

Entre autres, oui."

Publié dans info

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article